Cette année un grand projet a été initié par Frédérique MARTIN, professeure d’anglais, avec la participation du Conseil de Vie Lycéenne et des professeurs et des élèves de l’option Arts Plastiques en 1ère et Terminale.

Il s’agit de la conception et la réalisation d’une grande fresque colorée dans la cour de Pétrelle, par l’artiste franco-américaine Amy JONES, dont l’atelier est installé dans le squat d’artistes du 59 rue de Rivoli à Paris.

Une série d’articles rendra compte de la conception et de la réalisation du projet, au fur et à mesure de sa progression. Le premier, publié ci-dessous, est issu d’un entretien entre Gaïa ROCHE (Terminale Hélios) et Mme MARTIN, qui revient sur sa rencontre avec Amy JONES et la genèse du projet. Le deuxième, qui sera publié dans les prochains jours, est une présentation de l’artiste et de son parcours par Ambroise THOME (1ère Orphée)

J’ai pu lors d’un échange avec Mme Martin, ma professeure d’anglais, lui poser quelques questions sur l’origine du projet de fresque murale et sur sa réalisation, en voici une retranscription :

Mme MARTIN, professeure d’anglais à Rocroy, a découvert le 59 rue de Rivoli dès son arrivée en France alors que celui-ci venait d’ouvrir en 1999. Elle a choisi l’artiste américaine Amy Jones après avoir découvert son travail dans le squat d’artistes. Celle-ci est tout d’abord venu parler à sa classe de terminale dans le cadre de la séquence sur l’art et le pouvoir. Amy a alors proposé à Mme Martin de réaliser un autre projet dans l’enceinte même de Rocroy : peindre une fresque dans la cour, comme elle l’avait déjà fait dans différentes entreprises qui l’avait déjà sollicitée. Cette idée a été très rapidement rapportée à la direction de Rocroy, notamment Monsieur Tranin, pour savoir si le principe même pouvait en être validé. Après avoir établi un devis, la proposition de l’artiste a été discutée en conseil de direction et accueilli avec beaucoup d’enthousiasme.

Pour gérer l’organisation de la réalisation de la fresque, Madame Martin proposait alors d’inclure le conseil de vie lycéenne pour faire avancer le projet puisqu’il fallait que nous, élèves, nous puissions l’investir, faire en sorte qu’il nous appartienne. En tant que représentants des lycéens, il est possible de se faire porte-parole des idées qui nous sont proposées par les élèves et ainsi les soumettre au moment des réunions. Madame Martin soutient que c’est un projet différent, qui permet aux élèves de faire des propositions artistiques et de développer des compétences que l’on n’a pas forcément. Elle espère ainsi que les élèves y adhèreront. Il permettrait d’initier des discussions autour de l’art au sein de Rocroy, de l’impact qu’il peut avoir sur tous ceux qui fréquentent le lycée, sur le moral, sur nos réflexions personnelles… Elle souhaite avant tout que cela encourage à intégrer l’art dans le quotidien de chacun.

Gaïa ROCHE, Terminale Hélios

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s